Le réseau social des Bretonnes qui entreprennent !
Déjà membre ? Se connecter
Mot de passe oublié
Fermer
Chargement en cours
Jeudi, Août 3, 2017

Estelle Seznec, fondatrice d'Ades-Tél, blogueuse et youtubeuse (29) : "Tant que votre entreprise continue de vous animer chaque jour et que vous êtes passionnée par ce que vous faites, c’est le signe d’une bonne santé entrepreneuriale."

Estelle Seznec est une cheffe d'entreprise polyvalente. Au gré de ses envies, elle poursuit ses projets. Cette consultante en réseaux sociaux et blogging exerce son activité à domicile, près de Quimper avec passion. Touche-à-tout, elle aime expérimenter et aujourd'hui elle ose avec audace. Découvrez cette formatrice / blogueuse / youtubeuse qui connaît très bien le réseau Femmes de Bretagne.


Quel est ton parcours professionnel ?

Bonjour Aurélie et merci pour cette interview. J’ai un parcours varié, comme beaucoup d’entre nous ! Après le bac, j’ai souhaité entrer dans la vie active. Après des années dans le commerce, j’ai rejoint l’entreprise de mon père, dans le transport. Mais je ne me sentais pas accomplie et je souhaitais reprendre mes études. Après 4 années et diverses expériences dans le monde associatif, le secrétariat et la fonction publique, j’ai obtenu un diplôme de travailleur social : conseillère en économie sociale familiale. Suite à cela, je suis devenue enseignante, et ce durant 6 années. Il s’agissait de contrats précaires, je parcourais beaucoup de kilomètres, je souhaitais donc me poser un peu. Le monde de l’entrepreneuriat m’appelait depuis si longtemps ! Au bout de 9 mois de préparation de mon projet, Ades-Tel a vu le jour.


 


Ton activité principale s'oriente dans la communication web autour des réseaux sociaux et du blogging. Comment accompagnes-tu concrètement les entreprises pour développer leur présence digitale ?

Lorsqu’une marque ou une société me contacte pour développer sa présence en ligne, je vais d’abord voir si elle possède un site web, des comptes de réseaux sociaux et un blog. 
À partir de là, j’établis un diagnostic sur la base des éléments connus. Si elle choisit de travailler avec moi, elle me laisse accès à ses statistiques notamment, je peux alors mettre en place une stratégie digitale adaptée à l’activité. J’établis également un calendrier éditorial afin d’animer la communauté en fonction de ce que l’on aura décidé ensemble (mots clés, contenus éditoriaux). Le contenu pourra être adapté, selon ce qui aura fonctionné ou non. Il faut savoir que les réseaux sociaux évoluent constamment, je reste donc constamment en veille et je continue de me former régulièrement. Concernant le blogging, ayant plus de 4 ans d’expérience à ce niveau, je propose des articles ciblés, avec la petite nouveauté : la vidéo.


À côté de cette activité, tu as la casquette de blogueuse avec ton blog Organiser son quotidien. Tu traites de thématiques très concrètes sur l'organisation, la vie pratique et le budget. D'où te viennent toutes ces astuces pour aider les personnes à réaliser des économies et mieux gérer leur quotidien ?

C’est avant tout du vécu ! Depuis toujours, j’ai aimé l’organisation et tout ce qui touchait à la vie quotidienne. Mon diplôme de CESF me permet d’être une experte du quotidien, et les thèmes dont je parle sur le blog touchent de près à l’organisation familiale. Ce sont des astuces mises en place et testées, ce qui me permet de donner du sens aux conseils que je donne. Les retours que j’obtiens montrent que j’apporte des solutions concrètes aux familles, mes lecteurs étant en majorité des femmes, mères de famille. Cela dit, je compte tout de même des hommes qui me suivent, car parlant de budget et d’argent, ces types de blogs sont souvent tenus par des hommes. Pour la petite histoire, ma vidéo la plus virale sur Youtube (12 astuces avec le vinaigre blanc – plus de 12 000 vues) est plutôt regardée par des hommes !
 
 
 

Ta chaîne Youtube prend de plus de plus d'ampleur. Tu peux y prodiguer des conseils pratiques à tes abonnés. Quel est ton rapport à la vidéo ? Es-tu à l'aise avec cet outil qui devient incontournable dans le secteur numérique ?

Ce challenge de la vidéo m’est naturellement venu afin d’apporter à mon blog 
un contenu différent. Je voulais ainsi proposer des astuces et ce média est tout de même devenu incontournable dans toute stratégie de communication. Si les débuts ont été difficiles (je suis une grande timide à la base), j’avoue que je me suis prise assez vite au jeu. Et c’est comme pour tout : plus on s’exerce, plus on gagne en confiance. Le fait de savoir que mes vidéos ont été vues plus de 30 000 fois ne m’effraie pas. Je pense qu’il faut rester authentique et ne pas y penser. Après tout, je suis chez moi ou en extérieur, seule devant ma caméra.
 
Je recommanderais à tout entrepreneur d’y songer pour développer sa visibilité. Aujourd’hui, le consommateur est devenu beaucoup plus exigeant et achète avant tout à une personne, plus qu’à une entreprise. Remettre de l’humain est devenu une valeur très importante aux yeux des gens. La vidéo permet justement de créer ce lien.


Aujourd'hui tu te lances dans le volet de la formation pour les particuliers. En quoi consiste l'enseignement que tu vas prodiguer ? De quoi as-tu besoin pour te développer et élargir ton offre ?

Je souhaite aujourd’hui proposer des ateliers sur l’organisation et la vie pratique : comment s’organiser au quotidien, créer ses outils d’organisation familiale, gérer son budget. 
À cela vont s’ajouter des formations en ligne et des outils de gestion au format digital. Pour développer et élargir mon offre, je compte sur ma communauté qui s’étoffe bien. Je participe également à des rencontres de blogueurs, qui me permet de gagner en visibilité. Comme tout entrepreneur, cela prend du temps de se faire connaître et d’autant plus quand on propose des prestations un peu différentes de ce qui existe déjà. Pourtant, cela existe outre-Atlantique, je souhaite donc naturellement aller en ce sens.

 

 
L'investissement dans le secteur associatif est pour toi essentiel. Que t'apporte cet engagement ?

Je crois que je suis bénévole depuis mon enfance ! En fait, ma mère a toujours été très engagée à ce niveau et elle a su me transmettre l’importance d’apporter son aide aux autres. Je me sens utile à cette société et avec l’engagement bénévole, on rencontre des personnes issues de tous milieux, ce qui fait la richesse de notre société. En outre, et on n'y pense pas forcément mais le bénévolat permet de développer des compétences et du savoir-être. J’ai même préparé une vidéo sur le sujet ! Je dirais également que ce que je préfère dans le bénévolat est le fait de fédérer, de réunir des personnes afin que chacun puisse apporter quelque chose à l’autre. J’apprécie également de faire de nouvelles rencontres. J’ai ainsi géré un forum de reprise d’études durant neuf ans, et rencontrer des personnes aux quatre coins de la France.


En tant que femme de Bretagne, tu t'es personnellement investie en tant que coordinatrice sur Quimper et Plume pour le blog. Que t'a apporté cette expérience au sein du réseau ?

J’ai rejoint le réseau très rapidement, suite à un article proposé dans la presse. Je me suis aussitôt inscrite sur le site Femmes de Bretagne pour créer mon profil. Les rencontres ont eu lieu par la suite : j’ai rencontré Rosenn, la seule coordinatrice du Finistère à l’époque, qui recherchait un appui pour animer les rencontres et développer le sud Finistère, trouver des partenariats pour nous accueillir lors de différents événements. Ensuite, plusieurs coordinatrices nous ont rejointes, et je co-animais le réseau  avec Céline, que je remercie car nous avons fait du bon travail ensemble. Mon meilleur souvenir restera la rencontre de fin décembre 2016 aux halles de Quimper, que nous avons organisée avec Steredenn, Céline et Solène, coordinatrices du secteur.

Ce que cela m’a apporté ? J’y ai fait de jolies rencontres, j’ai trouvé du soutien et j’ai également appris beaucoup sur moi. Quant à l’activité de plume, cela fait partie de mes prestations, et comme j’adore à la fois rencontrer des gens et écrire, il était naturel de rejoindre l’équipe.
Je remercie également Marie d’avoir créé ce réseau et surtout de m’avoir accordé sa confiance pour gérer une partie de l’administratif et du back office du site durant plusieurs mois. J’ai développé de nouvelles compétences, mais j’ai aussi pu voir la complexité que représente un réseau prenant une telle ampleur et qui est nécessaire pour contribuer à favoriser l’entrepreneuriat au féminin.

Je souhaite donc à toutes les femmes de Bretagne de continuer à croire en elles et d’oser, de persévérer malgré les difficultés liées à notre quotidien d’entrepreneure, et de ne rien lâcher ; tant que votre entreprise continue de vous animer chaque jour et que vous êtes passionnée par ce que vous faites, c’est le signe d’une bonne santé entrepreneuriale.


Comment te contacter et te retrouver ?

Site web
Blog
Youtube : Estelle Seznec et Estelle s’organise
Profil Femmes de Bretagne


Merci Aurélie pour ces échanges très enrichissants et également ton soutien.
J’espère à bientôt !


 

Un entretien mené par la Plume Aurélie Bégat,
rédactrice web à Lannilis (29)
Article rédigé par :
Aurélie Bégat. -