Le réseau social des Bretonnes qui entreprennent !
Déjà membre ? Se connecter
Mot de passe oublié
Fermer
Chargement en cours
Vendredi, Février 2, 2018

Louise Gonon, photographe à Saint-Lunaire (35) : "Photographier des fleurs, c'est prendre son temps - presque arrêter le temps - observer, écouter, ressentir. "

Louise Gonon est une jeune pousse de Femmes de Bretagne. Cette jeune photographe est en train de réaliser son rêve : éditer son propre livre de photos sur le thème des fleurs. Afin d'y parvenir, elle a besoin de la mobilisation de toutes les Femmes de Bretagne pour contribuer à sa campagne de financement participatif sur Ulule. Arrivée récemment de Bretagne de la Drôme, elle est tombée sous la charme de notre région et a posé ses valises à Saint-Lunaire en Ille-et-Villaine. Aidons-la à financer l'impression de son livre photo en cliquant sur ce lien.

 


Quel est ton parcours professionnel ?

Dès l'adolescence j'ai développé un amour certain pour les arts visuels : le dessin, la peinture, la photographie et le cinéma. Mon rêve aurait été de faire les Beaux-Arts et déjà à l'époque, d'être photographe. Mais pour diverses raisons cela ne s'est pas fait et après mon bac, je suis rapidement entrée dans la vie active tout en continuant mes passions pour la peinture et la photographie en hobby.

J'ai tenu divers postes dans les bureaux jusqu'au dernier où j'étais Responsable Paye et Gestionnaire RH. Un poste qui manquait cruellement de créativité et de liberté. Je pense que j'étais arrivée à un stade de ma vie où j'ai vraiment ressenti le besoin de voler de mes propres ailes et de tenter l'aventure de l'entrepreneuriat. J'ai donc démissionné pour vivre ma passion d'adolescente en toute liberté, il y a 4 ans maintenant.


Evanescence, ton recueil de photos, semble très poétique, avec de la macro de fleurs. Tu cites d'ailleurs Ghislaine Schoeller "Le jardin est une méditation à ciel ouvert, un secret révélé à qui le mérite.” Pourquoi avoir choisi un univers si délicat et tout en finesse ?

Je ne saurais dire si c'est moi qui ai choisi les fleurs et la macro-photographie ou si ce sont les fleurs et la macro-photographie qui m'ont choisie. Je pense que je le dois en grande partie à ma maman qui est une grande amoureuse des fleurs et des plantes. La plupart des photographies du livre d'ailleurs ont été prises dans son jardin. 

Photographier des fleurs, c'est prendre son temps - presque arrêter le temps - observer, écouter, ressentir. C'est une discipline qui demande de la patience, de l'humilité et qui correspond assez à mon caractère calme et posé. Certaines fleurs sont plus faciles à photographier que d'autres. Certaines se livrent tout de suite comme une évidence, tandis que pour d'autres le contact est plus long à établir. J'aime à penser aux fleurs comme à des êtres humains : pour certaines, le courant passe au premier regard et pour d'autres il faut plusieurs rendez-vous avant de commencer à se livrer un peu plus...


 


Léger et aérien, "Evanescence" est un titre qui semble "coller à la peau" du livre. Pourquoi avoir choisir ce titre ?

Si l'on prend la définition littéraire, 
« évanescent » signifie « qui s'efface peu à peu ». Cela m'a semblé complètement convenir au côté éphémère des fleurs comme de la vie. L'année dernière j'ai vraiment senti une différence dans mes photographies, beaucoup plus lumineuses et « vaporeuses » si je puis dire. Aériennes est un adjectif qui les définirait même très bien. J'ai beaucoup plus photographié en contre-jour ce qui efface encore plus parfois le contour des fleurs et les rend quasiment méconnaissables et presque irréelles. Affranchie de la technique, j'ai plus joué avec la lumière pour essayer d'apporter encore plus de légèreté à mes images.


Aujourd'hui tu cherches à faire connaître ton projet. De quoi as-tu besoin pour que ta campagne sur Ulule décolle ?

Du soutien du plus de monde possible. Pas forcément financier si on n'en a pas les moyens. Le bouche-à-oreille, le partage sur les réseaux sociaux, les recommandations peuvent parfois faire des miracles. Donc parler le plus possible de ce projet aux personnes qui pourraient être intéressées serait déjà d'une grande aide. Si des personnes ont des relations avec la presse aussi : cela peut m'être utile.


 


La naissance de ton premier livre est en cours, ce qui te demande beaucoup d'énergie. Toutefois, penses-tu à l'élaboration d'un ou plusieurs livres de photos ? Si oui, sur quels thèmes ?

Comme tu le dis, créer un livre cela demande énormément de travail et d'énergie sans garantie que le projet aboutisse. Mais quelle que soit l'issue, le but premier d'un artiste est de se donner des défis et d'avoir toujours de nouveaux projets qui nous challengent et nous demandent de nous remettre en question. J'avais fait une série de gouttes d'eau sur des plumes que j'avais beaucoup aimée. Peut-être parce que la plume, à mon sens, possède une forte symbolique de légèreté et de liberté. Je réfléchis donc en ce moment à la direction que je pourrais donner à ce projet.


Ton activité de photographe en Bretagne, Louise Images, démarre en douceur. Quelles sont tes spécialités en tant que professionnelle de l'image ? Pour quelles prestations peut-on te contacter ?

Mon activité principale est la photographie FineArt bien sûr avec mes photographies de fleurs que je vends en tirages d'Art, numérotés ou non. Mais je fais également du portrait. J'ai eu le plaisir de photographier Marie-Laure, Femme de Bretagne, pour l'ouverture de sa salle de Yoga et j'ai beaucoup aimé cette collaboration. D'autant que depuis je suis ses cours qui me font un bien fou !

Très attirée par le monde de l'Art, j'aimerais également faire des séances auprès d'Artistes-peintres, de sculpteurs, d'Artisans d'Art dans leurs ateliers pour mettre en lumière leurs gestes, les textures et les matières premières. Je pense qu'il est important de mettre en avant le savoir faire des artistes et des artisans ainsi que leurs créations et les artistes eux-même.


 


Nouvelle arrivante en Bretagne, tu souhaites établir des contacts et des partenariats. Avec Femmes de Bretagne, tu es au bon endroit ! As-tu des secteurs d'activité de prédilection avec lesquels tu aimerais collaborer à l'avenir ?

Bien évidemment tout ce qui est – de près ou de loin – en lien avec les fleurs : producteurs de fleurs, fleuristes, cours d'Art floral, jardins, etc... D'ailleurs si des femmes de Bretagne connaissent de beaux jardins ou demeures fleuries à visiter, je suis preneuse !

Et comme mentionné dans la réponse précédente, des Artistes et des Artisans d'Art.

Également des personnes qui gèrent des restaurants, des hôtels ou des thérapeutes avec des cabinets qui pourraient être intéressés pour exposer mes œuvres.


Que peut-on te souhaiter pour 2018, pour que la jolie fleur qui est en toi s'épanouisse professionnellement ?

C'est très joliment dit ! Je tente au plus possible d'être dans l'instant présent car c'est seulement comme cela qu'on apprécie vraiment ce que l'on a. Donc je pense que ma fleur intérieure est déjà très épanouie. Parce qu'avoir la liberté de passer la journée à faire ce qu'on aime, comme on aime, cela n'a pas de prix. Un vœu pour 2018 ? : Rester libre (si possible avec du soleil)...


 


Comment te contacter ?

Tout d'abord, j'aimerais ajouter un petit mot de la fin. Je tiens à remercier par avance du fond du cœur toutes les personnes qui, à la hauteur de leurs moyens, pourront m'aider dans ce projet. Je suis toujours très émue, quand des personnes que je ne connais pas, sont touchées par mon travail. Donc merci infiniment à toutes pour votre soutien.

Vous pouvez me contacter sur le site Femmes de Bretagne bien sûr et par mail à contact@louiseimages.com

Vous pouvez également suivre mon actualité et me contacter sur mon site internet ou mes réseaux sociaux :
Facebook
Instagram
Ulule



 
Un entretien réalisé par la Plume Aurélie Bégat,
rédactrice web (29)
Article rédigé par :
Aurélie Bégat. -