Le réseau social des Bretonnes qui entreprennent !
Déjà membre ? Se connecter
Mot de passe oublié
Fermer
Chargement en cours
Lundi, Février 12, 2018

Sophie Gascoin, gérante des Chalets de Grazimis dans le Gers : "Je me sens à ma juste place ! "

 
« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! » Et le colibri lui répondit :« Je le sais, mais je fais ma part. » »De cette légende amérindienne, ici contée par Pierre Rabhi, émerge une philosophie. C'est avec cette ambition d'agir via des solutions concrètes et alternatives que Sophie Gascoin, anciennement cadre en llle-et-Villaine, a quitté "sa vie d'avant" pour créer un autre projet, en accord avec sa vision du monde. Retour sur un échange riche de partage et de profondeur avec Sophie Gascoin, la bretonne qui a choisi de poser ses valises dans le Gers pour y gérer... un village de chalets ! Pour le plus grand plaisir de ses proches, d'elle-même et de ses hôtes !
 


Sophie, peux-tu nous présenter ton village de gîtes : les Chalets de Grazimis dans le Gers ?

Les Chalets de Grazimis est un village de gîtes avec une dimension "familiale". Ce concept de vacances est peu connu, et pourtant c'est une bonne alternative au camping, à l'hôtel ou au gîte indépendant.

En effet, notre village se compose de 8 chalets en bois de construction nordique, ce qui garantit à nos clients confort et esprit cocooning. Les chalets sont espacés les uns des autres, pour que chaque famille garde son intimité.

Nous disposons de 4 chalets de 4 places et 4 chalets de 6 places, tous équipés d'une cuisine, d'une salle de bain, de chambres séparées, d'un pergola avec table et barbecue.
Le parc de 4 hectares est arboré, apportant des espaces d'ombre et offrant à nos vacanciers des rencontres avec la faune locale...
Ici règne le calme, l'authenticité mais aussi la convivialité, favorisée par des espaces communs comme la piscine, les terrains de pétanque, volley/badminton, la salle de détente avec le coin lecture, jeux de société, ping pong ou encore l'air de jeux pour les enfants.


 
"J'aime la légende de ce petit colibri qui fait sa part... Je veux être moi-même, continuer à rencontrer des personnes, leur permettre d'être bien chez moi aux Chalets, leur apporter confort et bien-être, échanger et partager sur le Gers."


Quel public accueille ton village de gîtes ?

J'accueille aussi bien les couples, les familles avec enfants, les groupes (capacité de 40 couchages) associatifs, réunions de famille/amis, des séminaires d'entreprises ou autre événements (mariage, découverte de discipline sur le bien-être, etc. ).


Dans une autre vie tu travaillais en Normandie et en Ille-et-Villaine dans le management d'équipes commerciales. Comment en es-tu venue à cheminer vers l'entrepreneuriat ?

40 ans... Comme une étape de ma vie m'offrant la chance de me « poser », de réfléchir à ce que je voulais mettre Vraiment dans ma vie pro et perso.20 ans de commerce en B to B, avec un fort épanouissement en management de forces commerciales, j'ai adoré gérer des équipes, composées d'êtres humains tous différents et si performants ! Le point de départ il est là : mon plaisir au quotidien réside dans les rencontres, l'échange, le partage avec les autres !

Honnêtement j'ai perdu foi dans le monde des grandes entreprises où le management humain n'était plus aligné avec mes valeurs de respect et d'épanouissement au travail. Fille de parents commerçants en Normandie, je crois que j'ai toujours eu cette force en moi de beaucoup travailler, de me battre, d'aller de l'avant ! J'ai la chance d'avoir un homme, François, qui pendant cette période d'introspection m'a dit : « Fais ce qui est bon pour toi ! », son soutien a toujours été sans faille. Désolée, je dévie un peu, mais j'ai appris ces deniers mois, au cours de ma quête de développement personnel, que la Gratitude est essentielle, libératrice et tellement positive ! J'ai donc pris le temps de reprendre confiance en moi, de faire de nouvelles rencontres et de m'ouvrir aux possibilités (merci à la coach et conférencière Christine Lewicki) de la création d'entreprise.

 



Dans ton cheminement, tu as aussi croisé la route du réseau Femmes de Bretagne... En partant d'un projet d'entreprise différent de celui-ci ?

Femmes de Bretagne a été pour moi un formidable réseau, rempli de bienveillance et riche de rencontres et d'échanges. J'y ai d'ailleurs croisé la route de 4 bretonnes exceptionnelles (Soizic, Florence, Ludmilla, Céline), qui au travers de nos rencontres mensuelles informelles autour d'un thé, ont su me motiver, me soutenir, et surtout croire en moi et en mon projet,

Dans un premier temps, j'ai travaillé sur un projet de création d'une gamme de cupcakes sucrés/salés (j'adore pâtisser !) à destination des pros (ne pas trop s’éloigner de ce qu'on connaît... c'est rassurant ! ). Je suis allée assez  loin dans ce projet, notamment grâce aux ateliers proposés par Femmes de Bretagne (assurances, communication,,,) et à la formation « Émergence de projet » dispensée par Entreprendre au Féminin. Celles-ci m'ont donné les clés pour monter un business plan et aborder la création d'entreprise...


Puis voilà que tu as l'opportunité de racheter le village de gîtes où tu aimais passer tes vacances en famille... Comment cela s'est-il déroulé ?

Depuis la naissance de nos enfants, avec mon mari, nous avons fréquenté régulièrement les villages de gîtes. C'est un concept qui répond à nos attentes en terme de calme, confort et convivialité pour des vacances en famille. Après 6 ans de découverte du Gers, et avoir tenté d'essayer d'autres villages de gîtes que celui des Chalets de Grazimis à Condom,,, sans succès... une véritable révélation, un sentiment de bien-être et de connexion à l'essentiel ici dans le Gers !

Été 2016 l'opportunité de racheter le village de gîtes des Chalets de Grazimis s'est présentée à moi... Un rêve que nous avions depuis longtemps avec mon homme : tenir un village de gîtes. Et à ce moment là, je me suis dit : "pourquoi pas moi ? Faire de son rêve une réalité ! Oser changer de vie !"


 


De quoi est faite la vie touristique dans le Gers ? Quelles activités se trouvent à proximité de ton village de gîtes ?

Le Gers, c'est l'art de vivre en douceur, au rythme de la nature ! Les paysages, les couleurs sont magnifiques, on vit plus calmement (j'adore le 1/4h Gascon qui t'enlève le stress du retard,,,). On prend le temps d'admirer les chevreuils, les Pyrénées au loin, le soleil qui offre une palette de couleurs incroyables au lever comme au coucher.

Le Gers c'est des chemins de randonnées partout, que l'on choisit de faire à pied, en marche nordique, en courant, à vélo/VTT, à cheval...tout est possible !

Le Gers c'est aussi l'oenotourisme, la découverte de ses vignobles, de ses producteurs authentiques qui vous parlent avec tellement d'amour dans les yeux de leurs vins ou de leurs Armagnac que tu ne peux qu'être sous le charme.

Le Gers ce sont les histoires de mousquetaires, l'histoire que l'on découvre en arpentant les ruelles de si jolis villages, les multiples châteaux...

Le Gers c'est la fête (Festival des Bandas en mai, Festival de Jazz, Les arènes d'Eauze...), les marchés de producteurs...

Et bien sûr la gastronomie qui est incontournable ; alors pour une gourmande comme moi...


 


Depuis le stade de l'idée jusqu'à aujourd'hui, quel chemin as-tu parcouru ? Quelles difficultés as-tu dû surmonter ? 

J'ai assez rapidement su que ce projet était le mien ! Même s'il m'aura fallu plusieurs mois de constitution de dossiers bancaires, de démarches administratives divers et variées... Les étapes se sont enchaînées sans doutes, ni peurs. Le business plan, étape qui m'effrayait jusqu'alors, s'est écrit facilement car je savais de quoi je parlais, j'étais convaincue de mon projet et de son potentiel.

Pôle emploi m'a aidée à mûrir mon projet de reprise d'entreprise. J'ai rencontré un comptable habitué à mon activité à proprement dite, qui a été très professionnel et qui m'a permise de dédramatiser les bilans et plans de financement. L'échange avec la profession, avec des gestionnaires d'autres villages de gîtes m'a confortée dans mes idées, mon ressenti... Rien de tel que d'échanger avec des gens qui exercent le métier que tu t'apprêtes à faire.

Le plus difficile, stressant, déroutant aura été le dossier bancaire. Habiter en Bretagne et s'installer dans le Gers, ça complique les choses. Les décisions se prennent en local. Ce fut long d'attendre le retour des banques... Surtout quand tu ne parles pas de ton projet car la confidentialité est de mise dans ces moments-là, mais que tu as une famille à embarquer avec toi, des enfants à changer d'école, une maison à vendre… Bref, été 2017, le GO du Crédit Agricole a retenu notre attention : une banque de proximité, à l'écoute et qui a su me faire confiance, écouter mes arguments.

Je ne connais pas le monde du tourisme mais j'ai plus de 20 ans d'activités commerciales à mon actif, et surtout une énorme envie de Vivre ici dans le Gers, à Grazimis, et d'y convier toute personne qui aura envie de se ressourcer dans notre havre de paix.

 

À présent te voilà dans une nouvelle vie pour un nouveau départ. Comment te sens-tu à cette étape de ton parcours ? 

Je suis installée ici depuis mi-décembre, quelle aventure ! J'ai accumulé pas mal de fatigue avec ce changement de vie, mais je suis heureuse !

Je me sens à ma juste place ! J'adore ce lieu, je prends de nouveaux repères, je rencontre les commerçants du coin, les petits producteurs qui m'entourent, j’accompagne mes enfants dans ce changement, je leur explique nos choix, ce que l'on gagne à vivre ici. Les enfants ont besoin de nous voir heureux, de sentir ce qui nous rend bien, et si l'échange est là, je pense qu'ils acceptent les choses.  Ce changement de vie nous a imposé de quitter Maure-de-Bretagne, de quitter des gens formidables, de nous éloigner de nos amis et de notre famille en Normandie, et d'envisager un changement de niveau de vie. Ce choix est conscient, mûrement réfléchi depuis des mois, et c'est ce que nous voulons comme vie ! Ma devise : "moins mais mieux !" Oh que oui, arrêter de courir, de stresser dans les embouteillages, après les horaires de réunions , s'éloigner de la surconsommation imposée par le monde urbain... Offrir une vie plus saine à nos enfants. J'ai des tas d'idées pour mettre ma patte à ce lieu, mais chut... Mes followers sur Facebook doivent être les premiers à les découvrir.


En quoi peut-on dire que tu cherches ici à "faire ta part" ?

Ce que je peux en dire, c'est que j'apporterai des services complémentaires, j'organiserai des WE sur des thèmes qui me tiennent à cœur comme les médecines alternatives, les ateliers de bien-être, de DIY, ...je veux aussi œuvrer pour un tourisme vert, montrer que faire de petits gestes eco-responsables est essentiel aujourd'hui...

J'aime la légende de ce petit colibri qui fait sa part... Je veux être moi-même, continuer à rencontrer des personnes, leur permettre d'être bien chez moi aux Chalets, leur apporter confort et bien-être, échanger et partager sur le Gers.


 


Quels challenges dois-tu relever aujourd'hui ? Comment procèdes-tu ?

Je travaille beaucoup sur ma visibilité, mon référencement web et ma présence en local... J'ai eu à choisir différents partenaires sur le web et ça ce n'est pas évident ! Je veux contribuer à développer l'économie en local, le business qui a du Sens, et donc je prends énormément de plaisir à rencontrer les producteurs locaux, les institutionnels (CDT, office de tourisme,CCI...), les labels (Gîte de France), Villages de gîtes…

J'ai appris au cours d'ateliers Femmes de Bretagne à m'organiser, à prioriser. Alors j'arrête de courir, je fais les choses les unes après les autres, j'écoute mon intuition, je concerte mon chargé de com (mon homme lol)..., et j'avance, j'y crois !


Par quels moyens communiques-tu sur les Chalets de Grazimis ?

Mon site internet (qui ne tardera pas à être relooké), Facebook, Instagram, Gîtes de France, Villages de Gîtes, le Comité Départemental du Gers et l'office de toursime de la Ténarèze, différents OTA comme Booking, Pitchup, Tripadvisor,.. et mon propre réseau bien sûr.


Que t'a apporté le réseau Femmes de Bretagne ? Quels conseils donnerais-tu aux Femmes de Bretagne qui souhaitent elles aussi créer leur activité professionnelle ?

Femmes de Bretagne m'a apporté d'abord une force incroyable, un accompagnement sur différentes thématiques, de belles rencontres.. Beaucoup de bienveillance et de soutien. Femmes de Bretagne permet aux femmes de se rencontrer, de trouver l'échange et le soutien nécessaires quand on repense sa vie professionnelle, sans jugement et sans concurrence.

Je conseillerais aux femmes du réseau de croire en elles, d'Oser, de ne pas baisser les bras en cas de difficulté. Et de regarder plus loin si leur véritable projet de création ne se situe pas ailleurs, même et surtout si celui-ci semble être bien plus grand qu'elles ! Il faut s'entourer de personnes ressources, souvent extérieures à notre cercle proche (amis, famille). Faire sa propre étude de marché, se comparer, questionner les personnes du métier, ne pas avoir peur de parler de son projet... Ne pas perdre du temps à vouloir tout maîtriser. Pur ma part le choix d'un cabinet comptable (Champas à Rennes) a été essentiel pour sous-traiter ce que je ne savais pas faire et arrêter de me faire des nœuds au cerveau avec des tableaux à remplir.


Pour en savoir plus sur les Chalets de Grazimis ? 

Les Chalets de Grazimis
Hameau de Grazimis
32100 Condom
contact@chalets-grazimis.fr
05 62 68 26 36 / 06 25 14 20 82

Site web 
Page Facebook 
Compte Instagram 



 
Un entretien mené par la Plume Virginie Le Gall,
blogueuse et experte en blogging pour
Mamezell' en Finistère

 

Article rédigé par :
Virginie Le Gall. -